Aller au contenu
Accueil » La Russie veut «interdire les activités» LGBT+ sur son territoire

La Russie veut «interdire les activités» LGBT+ sur son territoire

La Russie veut «interdire les activités» LGBT+ sur son territoire
Rate this post

L’approche ultraconservatrice de la Russie sous Vladimir Poutine continue de s’affirmer, marquée ce vendredi 17 novembre par l’annonce d’une interdiction imminente, sous prétexte d’«extrémisme», des «activités du mouvement LGBT international». Cette décision marque un tournant décisif. Après ciblage des droits des transgenres en juin, le gouvernement russe s’attaque irrévocablement à la communauté LGBT+. En effet, le 17 novembre, le ministère russe de la Justice a révélé une requête pour qualifier d’«extrémiste» le «mouvement LGBT international», avec une audience prévue le 30 novembre à la Cour suprême russe.

Le communiqué bref du ministère

Le communiqué bref du ministère ne détaille pas si l’interdiction vise des organisations spécifiques ou le mouvement de défense des droits de genre et d’orientations sexuelles minoritaires en général. Depuis le conflit en Ukraine, les autorités russes intensifient les actions conservatrices contre les LGBT+, prétendant éradiquer des pratiques qu’elles estiment importées de l’Occident. Cette régression des droits humains sert aussi, selon la Russie, à protéger les enfants contre des individus jugés «déviants» et à sauvegarder les valeurs culturelles et familiales supposées du pays.

Réponse et Défense des droits LGBT+

Dilia Gafourova, directrice du fonds «Sphere», une ONG russe de défense des droits LGBT+, s’insurge : «Le gouvernement russe néglige encore que la communauté LGBT+, ce sont des personnes, des citoyens à part entière. Ils cherchent à nous effacer de l’espace public et à nous bannir en tant que groupe social». Elle qualifie cette action de typique des régimes oppressifs, non démocratiques, ciblant les plus vulnérables et promet de lutter pour les droits LGBT+ en Russie.

Une Régression des droits LGBT+

La Russie, initialement ouverte à l’octroi de droits aux LGBT+ après la chute de l’URSS, a régressé ces dernières années. Depuis 2013, une loi interdit la «propagande» de «relations sexuelles non traditionnelles». En décembre, cette loi s’est élargie, interdisant toute «propagande» LGBT+ à tous les publics, alors qu’elle ne visait auparavant que les mineurs. Si l’intention était déjà d’effacer les LGBT+ de l’imaginaire collectif, la Russie semble maintenant vouloir nier l’existence même de ces individus.

  • ACTUALITES LGBT

https://queervibesmag.com/

Soutenez-nous encore plus.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :