Aller au contenu
Accueil » Selon la génération Y, le mépris de genre devrait être un crime

Selon la génération Y, le mépris de genre devrait être un crime

Selon la génération Y, le mépris de genre devrait être un crime
Rate this post

Selon la génération Y, le mépris de genre devrait être un crime

Une enquête inédite révèle l’opinion des milléniaux

D’après une enquête inédite destinée exclusivement à Newsweek, un surplus de milléniaux estime que l’usage inapproprié des pronoms lors de l’adressage à une personne transgenre devrait être criminalisé plutôt que de se voir légalisé.

Le regard de la tranche d’âge 25 à 34 ans

L’étude, orchestrée par Redfield & Wilton Strategies, démontre que 44% des individus âgés de 25 à 34 ans considèrent que « l’emploi erroné du pronom de genre d’autrui (il/lui, elle/elle) devrait être passible d’une sanction pénale », contrairement à une minorité de 31% qui s’oppose à cette vision. Les autres participants n’ont pas pris position ou ont omis de répondre.

L’opinion des 35 à 44 ans

Cet avis prévaut également parmi les personnes d’âge compris entre 35 et 44 ans, où 38% estiment que cette transgression de genre devrait être prohibée, tandis que 35% ne partagent pas cette idée et 26% demeurent indécis ou ont omis de se prononcer.

Les droits transgenres et la politique américaine

Les droits des personnes transgenres, dont l’identité de genre n’est pas en adéquation avec leur sexe assigné à la naissance, et l’impact conséquent sur les droits des femmes, sont devenus un sujet brûlant sur l’échiquier politique américain. Les États sous contrôle républicain ont instauré une série de lois concernant les personnes transgenres, comme l’interdiction des opérations de réattribution sexuelle et des traitements hormonaux pour les mineurs.

La définition des générations et leur opinion

Selon le Pew Research Center, un millenial est un individu né entre 1981 et 1996, ce qui signifie qu’il a aujourd’hui entre 27 et 42 ans. L’organisation définit la génération Z comme ayant vu le jour entre 1997 et 2012, ce qui indique qu’ils auraient maintenant entre 11 et 26 ans. Ainsi, parmi les deux tranches d’âge de l’étude qui englobent les milléniaux, plus d’individus estiment que la transgression de genre devrait être illégale plutôt que légale.

L’étude de Redfield & Wilton Strategies

L’enquête auprès de 1 500 électeurs éligibles aux États-Unis a été menée par Redfield & Wilton Strategies, pour Newsweek, le 6 juillet.

Le contraste entre la génération Y et l’ensemble des Américains

Cependant, le pourcentage de la génération Y contraste vivement avec celui de l’ensemble des Américains, parmi lesquels seulement 19% souhaitent que la transgression de genre soit une infraction pénale, tandis que 65% sont en désaccord, 12% « ni d’accord ni en désaccord » et 4% ont répondu « je ne sais pas ».

La génération Z face à la question du genre

Notamment, les Américains de la génération Z âgés de 18 à 24 ans, éligibles pour voter, sont nettement moins disposés à criminaliser le mépris du genre que les milléniaux plus âgés. Parmi ce groupe, 33% pensent qu’appeler quelqu’un par le mauvais pronom devrait être une infraction pénale, tandis que 48% sont en désaccord et le reste répond soit « ni » soit « je ne sais pas ».

Le choix des Américains concernant les pronoms

Un nombre plus élevé d’Américains a déclaré qu’ils se conformeraient à la fois aux hommes et aux femmes transgenres par les pronoms requis plutôt qu’ils ne le refuseraient, selon l’enquête. Au total, 37% ont déclaré qu’ils appelleraient quelqu’un qui était précédemment un homme « elle/elle » si on le leur demandait, 17% ont déclaré qu’ils continueraient à utiliser « il/son », 28% ont déclaré que cela « dépend de la personne » et 17% ont répondu « je ne sais pas ».

L’avis du public sur les personnes assignées femmes à la naissance

Les chiffres étaient similaires pour une personne assignée femme à la naissance qui souhaitait être appelée lui/lui, 38% déclarant qu’ils suivraient la demande, 18% indiquant qu’ils refuseraient, 27% déclarant que cela « dépend de la personne » et le reste incertain.

La politique en jeu : le projet de loi de Tim Burchett

Le représentant Tim Burchett, un républicain du Tennessee, a proposé un amendement à la loi sur l’autorisation de la défense nationale qui obligerait les hommes transgenres à être éligibles au projet militaire, bien que les républicains de la Chambre aient décidé de ne pas voter cette semaine.

Un événement marquant : Rikkie Valerie Kollé, Miss Pays-Bas

Ailleurs, Rikkie Valerie Kollé est devenue le 8 juillet la première femme transgenre à être couronnée Miss Pays-Bas, et se rendra maintenant au Salvador en décembre pour participer au concours Miss Univers.

Toutes les dernières nouvelles et mises à jour en direct

  • Football : La Concacaf exprime sa frustration face aux chants homophobes récurrents

    Football : La Concacaf exprime sa frustration face aux chants homophobes récurrents

    La réaction de la Concacaf suite aux incidents récents La Concacaf, l’organe dirigeant du football dans les régions d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes, a exprimé sa consternation face à la répétition des chants homophobes dans les stades. Cette réaction fait suite à des incidents survenus lors de la finale de la Ligue…


  • Allemagne : Nouvelle loi facilitant le changement de genre civil

    Allemagne : Nouvelle loi facilitant le changement de genre civil

    Allemagne : Nouvelle loi facilitant le changement de genre civil Adoption par le Bundestag d’une loi progressiste Le Bundestag allemand a récemment approuvé une loi significative qui simplifie le processus de changement de genre dans les registres de l’état civil, marquant une avancée considérable pour les droits des personnes LGBT+ en Europe. Le Chancelier allemand,…


  • Mode LGBT : Impacte sur les tendances de la mode globale

    Mode LGBT : Impacte sur les tendances de la mode globale

    La mode LGBT, riche en couleurs et en significations, joue un rôle de pionnier dans la réinvention des normes traditionnelles de l’industrie de la mode. En poussant les limites de l’acceptabilité traditionnelle, cette mode introduit régulièrement des innovations qui ont un impact durable sur les tendances mondiales. Des designers renommés tels qu’Alexander McQueen et Jean…


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *