Publié le

Que signifie la lettre Q dans Lgbtq ?

Qu'est-ce que le Q dans Lgbtq ?

Qu’est-ce que le Q dans Lgbtq ?

Que veut dire LGBTQ

Qu’est-ce que le Q dans LGBTQ? :

Et oui l’acronyme de la communauté LGBT a bien changer depuis ces début de LGBT a LGBTQ, LGBTQIA, LGBTQIA+, certain on un peut du mal a si retrouver et on peut les comprendre.

Pour commencer voici une définitions simple du terme LGBTQ

Définition LGBTQ :

LGBT(Q) est un acronyme faisant référence aux personnes s’identifiant comme lesbiennes, gaies, bisexuelles, trans identitaires ou queer. Le + inclus les autres identités et orientations.

Pour plus détails vous pouvez lire notre article complet sur la définitions du terme LGBTQIA+

Comment savoir si on est queer ? 

Définition Queer :

Le mot “queer” est un mot anglo-saxon signifiant “bizarre” ou “bizarre”. Il était à l’origine utilisé comme une insulte aux homosexuels. À la fin des années 1980, des personnes de la communauté LGBTQ+ l’ont rebaptisée symbole de contestation et d’autodétermination face aux normes sociales de genre et de sexualité. Aujourd’hui, le terme peut être utilisé pour désigner « toute personne ou identité qui viole les normes qui construisent les modèles sociaux hétérosexuels et cis-normatifs » (CCGQ, 2014, p.21). une personne queer peut Par exemple :

– Ne pas adhérer pas à la dualité du genre et de la sexualité (féminin versus masculin ; hétérosexuel versus gay) et se définissent en dehors des catégories traditionnelles de genre et de sexualité, ou ;
– Refuser d’être étiqueté en fonction de son orientation sexuelle ou de son identité de genre.

Et oui l'acronyme de la communauté LGBT a bien changer depuis ces début  de LGBT a LGBTQ, LGBTQIA, LGBTQIA+, certain on un peut du mal a si  retrouver et on peut les comprendre.

Le terme “Queer” peut aussi être remplacé par allosexual.le ou altersexual.le. C’est un terme générique aux significations fluides qui couvre toutes les orientations sexuelles et les identités de genre. Son utilisation permet d’affirmer une différence sans la définir strictement. De nombreuses personnes LGBTQ+, bien qu’elles n’adhèrent pas aux étiquettes binaires de genre et de sexualité et rejettent les étiquettes, ne s’identifient pas au terme queer. Il est important d’identifier qui la personne choisit d’être.

Pour plus détails vous pouvez lire notre article sur l’histoire complète du mot Queer

LE DRAPEAU QUEER

Drapeau queer lgbtqia 90×150

Qui a créé LGBT ?

Le mouvement LGBT est désormais un peu partout en France et dans les grandes villes européennes mais Cependant, ce mouvement de défense des droits individuels, indépendamment de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre, n’a pas toujours existé. Enrichissez votre culture sportive et découvrez qui a créé le mouvement LGBT. Vous trouverez que c’est loin d’être un travail d’activiste…

C’est un avocat d’Hanovre, qui est le premier à proposer une association d’homosexuels.

Le premier grand activiste gay est Karl Heinrich Ulrichs (1825-1895),

C’est en l’an 1897 à Berlin que le “Wissenschaftlich-humanitäre Komitee” est créé. Derrière ce sigle désignant le “Comité scientifique humanitaire” en allemand se cache la toute première organisation au monde visant à défendre les droits homosexuels. Nous devons la création de ce comité à quatre personnes, que voici :

  • Magnus Hirschfeld (sexologue, celui qui a initié le mouvement) ;
  • Eduard Oberg (juriste) ;
  • Franz Joseph von Bülow (écrivain) ;
  • Max Spohr (éditeur).

On peut donc dire que Magnus Hirschfeld est un de ceux qui a créé le mouvement LGBT. Parmi les objectifs de ces militants figurait l’abolition du paragraphe 175, article du Code pénal allemand qui condamnait l’homosexualité masculine. Une certaine tolérance était malgré tout présente bien qu’instable. Les homosexuels avaient par exemple des bars et une revue dédiée. La France n’a d’ailleurs pas attendu pour avoir sa revue elle aussi. Akademos a en effet été fondée en 1909. 

Qu’est-ce que le Q dans Lgbtq

FRANCE : LA PREMIÈRE ORGANISATION HOMOSEXUELLE

Fin 1952 et début 1954 : Voici les dates de création de la revue Futur Arcadie (André Baudry est à l’origine de la revue). La France est un pays pionnier dans la lutte pour les droits des homosexuels, notamment les droits des lesbiennes. La lutte gay en Allemagne est centrée sur les hommes. Dans ce pays, l’activisme lesbien a commencé dans les cercles féministes. En France, le militantisme lesbien prend très tôt une place plus importante, notamment grâce aux intellectuelles. De 1909 à 1939, le Salon des femmes artistes est tenu par Natalie Clifford Barney, une femme de lettres américaine. Beaucoup de femmes présentes étaient lesbiennes. 

VOICI DONC LES PERSONNES QUI ONA CRÉÉ LE MOUVEMENT LGBT

Fin 1952 et début 1954 : Voici les dates de création de la revue Futur Arcadie (André Baudry est à l’origine de la revue). La France : Un pays pionnier dans la lutte pour les droits des homosexuels et notamment les droits des lesbiennes tandis que la lutte gay en Allemagne est centrée sur les hommes. Dans ce pays, l’activisme lesbien a commencé dans les cercles féministes mais en France, le militantisme lesbien prend très tôt une place plus importante, notamment grâce aux intellectuelles., Tenu par Natalie Clifford Barney De 1909 à 1939 un Salon des femmes artistes , une femme de lettres américaine. Beaucoup de femmes présentes étaient lesbiennes.

  • Marsha P. Johnson ;
  • Guy Hocquenghem ;
  • Françoise d’Eaubonne ;
  • Monique Wittig.

Publié le

Parlons de l’asexualité

Parlons de l'asexualité

Parlons de l’asexualité

Parlons de l’asexualité , Asexualité, à quoi ce terme fait-il référence ? Quelles sont les caractéristiques de ces personnes ? Existe-t-il un spectre au sein de ce collectif ? Est-ce une pathologie ou un choix ?

Parlons de l’asexualité

Au sein du collectif LGTBIQA+, certaines minorités sont encore très invisibles et stigmatisées, malgré les progrès que nous avons réalisés ces dernières années. 

L’un de ces groupes est celui qui représente l’asexualité . C’est l’une des minorités à la représentation la plus invisible et la plus stigmatisée de notre époque. Pour ces raisons, nous voulons aujourd’hui parler de cette orientation sexuelle et clarifier certains termes, tels que sa définition, la différencier de ce que les personnes asexuées ne sont PAS, et souligner certaines idées qui, compte tenu du peu de représentation et d’informations qu’il existe sur le collectif, sont erronées ou inconnues. Vous voulez en savoir plus sur l’asexualité ? 

qu’est-ce que l’asexualité

L’ asexualité est une orientation sexuelle dans laquelle il n’y a aucune attirance sexuelle pour aucun sexe.

Si vous n’avez jamais entendu parler de ce groupe, il est possible que vous vous sentiez quelque peu confus et que vous ne compreniez pas de quoi nous parlons. Eh bien, tout comme il y a des orientations qui se définissent par l’orientation vers le même sexe (homo), vers tous (bi) ou directement vers l’opposé de la personne (hétéro), il peut aussi arriver qu’il n’y ait pas d’attirance envers n’importe quel sexe.

Avant de continuer, nous devons comprendre deux concepts très importants qui nous aideront à nous rapprocher de la définition de l’asexualité :

Drapeau asexuel
  • L’ attirance sexuelle est l’attirance pour certaines caractéristiques d’une personne, qui attire notre attention sur quelqu’un. Un exemple simple est lorsque notre béguin pour une célébrité apparaît à l’écran et que nous la regardons en disant qu'”elle nous excite”. Nous définissons, avec ce commentaire, notre attirance sexuelle. 
  • Le désir sexuel fait référence au désir d’avoir des relations sexuelles. Le plus physique, ce picotement que l’on peut ressentir dans le bas-ventre et qui parcourt nos extrémités.

Parlons de l’asexualité

Il est nécessaire que nous dissociions ces deux notions, car elles ne vont pas toujours de pair. Notre partenaire peut nous faire ressentir beaucoup d’attirance sexuelle, mais ne nous cause pas de désir sexuel en permanence, à chaque seconde que nous sommes avec elle. De la même manière, quelqu’un pour qui nous n’avons aucune attirance sexuelle, à un moment donné peut nous provoquer du désir, comme cela pourrait arriver, par exemple, dans le porno.

Pourquoi avions-nous besoin de clarifier ces deux concepts ? Parce qu’ils sont la clé de la définition de l’asexualité. Maintenant qu’on sait qu’attirance et désir ne font pas référence à la même chose, on comprend la clé de cette minorité du collectif LGTBIQA+ :

Les personnes sur le spectre des as peuvent en effet avoir ce désir, mais elles sont définies par l’idée qu’elles ne sont attirées par aucun sexe. 

Dans le spectre de l’asexualité (spectre ace), il peut y avoir des personnes qui :

  • Ils ont un désir sexuel.
  • Avoir du désir sexuel dans certaines circonstances. Par exemple, lorsqu’un lien affectif se crée, comme c’est le cas avec les personnes démisexuelles.
  • N’ayez aucun désir sexuel.

à lire également : C’est quoi un asexuel ?

Ce que l’asexualité n’est PAS

Une chose doit être claire, c’est que l’asexualité ne fait pas référence au trouble que nous connaissons en sexologie sous le nom de trouble du désir hypoactif. En d’autres termes, cette orientation n’est pas un manque de désir, il n’y a pas eu d’inégalité dans le désir, ni ne présente d’inconfort au-delà de l’acéphobie qui existe dans la société. 

Quand on dit que l’asexualité est un problème, on pense que les thérapies de conversion vont être utiles pour les personnes de ce groupe. Y penser avec des personnes trans ou des personnes homosexuelles est scandaleux. Comment se fait-il que nous ne ressentions pas la même horreur avec les as ? Eh bien, c’est dû, encore une fois, à l’acéphobie.

L’asexualité n’est pas liée à la libido. Elle n’est pas non plus liée aux conséquences d’avoir eu de mauvaises expériences dans le domaine sexuel. Ce n’est en aucun cas un choix personnel. 

Autres points importants sur l’asexualité

D’autres points que nous aimerions clarifier directement à propos de l’asexualité sont : 

  • Il y a des gens du groupe asexué qui ont des relations sexuelles. En d’autres termes, il y a des gens sur le spectre qui ont du désir : ils se masturbent, regardent du porno, ont des fantasmes… 
  • Le spectre que nous avons évoqué est le spectre as : c’est tout l’éventail des possibilités de ressentir le désir dans une certaine mesure. Dans ce spectre se trouvent la sexualité grise, la demisexualité…
  • Si vous n’êtes pas asexué, vous êtes alosexuel. L’allosexualité est le concept inverse de ce dont nous parlons aujourd’hui.  
  • Les personnes asexuées peuvent avoir un partenaire , puisque le romantisme n’est pas défini par l’orientation sexuelle. On peut mieux comprendre, pour découpler l’idée de “partenaire” de l’orientation, si l’on pense à une personne hétérosexuelle qui est aromantique (ne ressent pas d’attirance amoureuse) et qui n’entretient pas de liens amoureux avec d’autres personnes.
  • L’asexualité n’est PAS un trouble .
Publié le

Comment mieux inclure la communauté LGBT et l’homosexualité dans la société

Comment mieux inclure la communauté LGBT et l'homosexualité dans la société

Comment mieux inclure la communauté LGBT en 2022

Comment mieux inclure la communauté LGBT dans la société : Inclure la communauté LGBT en 2022. L’homosexualité est naturelle. Je ne sais même pas pourquoi la société en a créé un problème. De nombreuses religions affirment aujourd’hui que l’homosexualité est un péché.

Même si le mariage homosexuel n’est pas légal partout, les gens reconnaissent toujours sa validité. Au fur et à mesure que la technologie s’améliore et que nous continuons à grandir en tant qu’humains, les personnes homosexuelles seront de plus en plus acceptées. Et une fois que chaque nation aura accepté cela, nous commencerons à ajouter d’autres éléments, y compris l’identité de genre et les options non binaires. Alors, ne vous inquiétez pas. Ça arrive.

Tout en parlant de la raison pour laquelle l’orientation sexuelle devrait être incluse dans le programme, je suis d’accord que la sexualité fait partie de la vie. Et puisque nous enseignons aux enfants les droits de l’homme et l’égalité des sexes, nous ne devrions pas discriminer quiconque en raison de son sexe / Préférences ou identités de genre / sexualité. 

Comment mieux inclure la communauté LGBT dans la société

Comment mieux inclure la communauté LGBT et l’homosexualité dans la société

La marche des fiertés, Lesbienne & Gay Pride et autres évènements

Les événements liés à l’homosexualité ont contribué à attirer l’attention sur les problèmes d’identité de genre, donnant aux gens une chance d’explorer différentes idées sur la sexualité à travers différentes sexualités. En conséquence, nous comprenons maintenant que les hommes et les femmes homosexuels ont des sentiments tout comme les hétérosexuels et peuvent trouver le bonheur. dans une relation avec leur partenaire.

Comment mieux inclure la communauté LGBT dans la société

Lire aussi : comment s’habiller pour la gay pride ?

Marche des fiertés : pourquoi il est important d’être fier de qui vous êtes Pourquoi c’est. Quand quelqu’un me dit qu’il ne veut rien avoir à faire avec les droits des homosexuels, je sais exactement ce qu’il veut dire, tout comme tous ceux qui connaissent un peu la nature humaine et l’importance de l’identité pour les individus, les groupes et les sociétés. Les gens seront toujours fiers de qui ils sont, qu’ils soient d’accord ou non avec le mariage homosexuel. Quand quelqu’un dit “Je suis fier de mon héritage”, cela ne veut pas dire grand-chose car il est probablement irlandais ou italien.

Un certain nombre d’événements importants sont célébrés dans le monde chaque année, ce qui nous donne le privilège de montrer notre culture à travers des festivals artistiques, des tournois sportifs mais également de promouvoir la gay pride et la communauté LGBT

Après avoir pesé tous les arguments, il semble que l’enseignement des communautés LGBTQ présente de nombreux avantages, qui l’emportent définitivement sur les inconvénients.

Publié le

Les causes de l’orientation sexuelle et pourquoi nous ne choisissons pas ?

Les cause l'orientation sexuelle et pourquoi nous ne choisissons pas ?

Les cause l’orientation sexuelle et pourquoi nous ne choisissons pas ?

Les causes l’orientation sexuelle et pourquoi nous ne choisissons pas ? : L’orientation sexuelle fait naturellement partie de qui vous êtes — ce n’est pas un choix. Votre orientation sexuelle peut changer au cours de votre vie.

Qu’est-ce qui cause l’orientation sexuelle?

On ne sait pas exactement pourquoi une personne peut être lesbienne, gay, hétéro ou bisexuelle. Mais la recherche montre que l’orientation sexuelle est probablement causée en partie par des facteurs biologiques qui commencent avant la naissance.

Les gens ne décident pas par qui ils sont attirés, et la thérapie, le traitement ou la persuasion ne changeront pas l’orientation sexuelle d’une personne. Vous ne pouvez pas non plus « transformer » une personne en homosexuel. Par exemple, exposer un garçon à des jouets traditionnellement conçus pour les filles, comme des poupées, ne le rendra pas gay.

Vous avez probablement commencé à prendre conscience de qui vous attirait à un très jeune âge. Cela ne signifie pas que vous aviez des sentiments sexuels, simplement que vous pouviez identifier les personnes que vous trouviez attirantes ou que vous aimiez. Beaucoup de gens disent qu’ils savaient qu’ils étaient lesbiennes, gais ou bisexuels avant même la puberté.

Bien que l’orientation sexuelle soit généralement définie tôt dans la vie, il n’est pas du tout rare que vos désirs et vos attirances changent. C’est ce qu’on appelle la “fluidité”.

 Beaucoup de gens, y compris des chercheurs et des scientifiques du sexe, croient que l’orientation sexuelle est comme une échelle avec entièrement gay à une extrémité et entièrement hétéro à l’autre. Beaucoup de gens ne seraient pas aux extrémités, mais quelque part au milieu.

Les cause l'orientation sexuelle et pourquoi nous ne choisissons pas ?

Combien de personnes sont LGBTQ ?

LGBTQ signifie lesbienne, gay, bisexuel, transgenre et queer/questionnement.

Bien que les chercheurs essaient d’étudier combien de personnes sont LGBTQ, il est très difficile d’obtenir un chiffre précis. En effet  , l’identité de genre , l’orientation sexuelle, l’identité sexuelle et le comportement sexuel sont compliqués pour les gens. Décomposons-le :

Les cause l’orientation sexuelle et pourquoi nous ne choisissons pas ?

  • L’identité de genre est : qui vous sentez que vous êtes à l’intérieur et comment vous exprimez ces sentiments à travers la façon dont vous agissez, parlez, vous habillez, etc.
  • L’attirance sexuelle correspond aux sentiments romantiques ou sexuels que vous avez envers les autres.
  • L’identité sexuelle est : la façon dont vous vous étiquetez (par exemple, en utilisant des étiquettes telles que queer, gay, lesbienne, hétéro ou bisexuel).
  • Le comportement sexuel est : la personne avec qui vous avez des relations sexuelles et les types de relations sexuelles que vous aimez avoir.

Parfois, toutes ces choses sont en ligne pour une personne. Par exemple, une femme peut se sentir attirée uniquement par les femmes, s’identifier comme lesbienne et avoir des relations sexuelles uniquement avec des femmes.

Les cause l’orientation sexuelle et pourquoi nous ne choisissons pas ?

 Ce ne sont pas tous ceux qui ont des sentiments ou des attirances sexuelles pour le même sexe qui agiront en conséquence. Certaines personnes peuvent adopter des comportements sexuels homosexuels sans s’identifier comme bisexuelles, lesbiennes ou homosexuelles. Dans certaines situations, faire son coming-out en tant que LGBTQ peut provoquer de la peur et de la discrimination, et tout le monde n’est pas à l’aise  de faire son coming-out . Pour certaines personnes, l’orientation sexuelle peut changer à différentes périodes de leur vie et les étiquettes qu’elles utilisent pour elles-mêmes peuvent également changer.

Il est donc difficile de mesurer combien de personnes sont LGBTQ.

Alors que l’orientation sexuelle et le genre sont si complexes pour tant de personnes. Et tout le monde ne se sent pas en sécurité de dire à quelqu’un d’autre qu’il est LGBTQ.

Des recherches récentes suggèrent que : 11% des adultes américains reconnaissent au moins une certaine attirance pour le même sexe, 8,2% , mais seulement 3,5% s’identifient comme lesbiennes, gays ou bi. Cela montre que ce que les gens ressentent ou font ne correspond pas toujours à la façon dont ils s’identifient.

Nouveautés de la Boutique LGBT

MAGASINER LES NOUVEAUTÉS SUR LA BOUTIQUE LGBT

boutique vêtement lgbt

Boutique vêtement LGBT: DE NOMBREUX DESIGNE EN CONSTANTE EVOLUTION POUR TOUTE LA COMMUNAUTE

À l’heure de la Pride, la communauté doit promouvoir sa fierté et son appartenance au mouvement LGBT.
retrouvez toutes sortes d’articles sur notre boutique LGBT du T-shirt aux bijoux en passant par les drapeaux

LES BIJOUX LGBT !

Les bijoux sont un choix important un petit Élément peut soit matcher avec votre tenue pour un style homogène ou bien ajouter une touche discrète de couleurs ! Exemples de bijoux disponibles sur la boutique LGBT.

BAGUES LGBT

Bague LGBT sobre

COLLIER LGBT

Collier LGBT géométrique
Collier LGBT coeur arc-en-ciel

BOUCLES D’OREILLES LGBT

Boucles-doreilles-triangle-lgbt
Boucles d'oreilles LGBT à Frange arc-en-ciel
Boucles d'oreilles LGBT coeur arc-en-ciel

LES VÊTEMENTS LGBT !

Les vêtements sont une partie importante de notre style personnel. Ils peuvent nous aider à nous exprimer et à faire une déclaration sur qui nous sommes. Nous portons des vêtements pour de nombreuses raisons différentes, comme pour nous sentir à l’aise, bien paraître ou pour montrer notre personnalité retrouvez tout une gamme de vêtements LGBT disponibles sur la boutique LGBT LGBTQIA+ .

T-SHIRT LGBT

T-shirt good vibes coeur arc-en-ciel
T-shirt Lesbian
T-shirt born this gay

SWEAT LGBT

veste LGBT street multicolores street
Sweat crop top LGBT
Veste colorée en laine

Définitions du terme PRIDE

boutique vêtement lgbt

RETROUVE AUSSI TOUTE LA GAMME DE DRAPEAUX DE LA COMMUNAUTE LGBT !

Drapeau Arc-en-Ciel LGBTQIA+ 90×150
Drapeau Arc-en-Ciel LGBTQIA+ 90×150
Drapeau Lesbienne 90×150
Drapeau Lesbienne 90×150
Drapeau originale lgbt
Drapeau originale lgbt

boutique vêtement lgbt

Drapeau queer lgbtqia 90×150
Drapeau queer lgbtqia 90×150
Drapeau Transgenre 90×150
Drapeau Transgenre 90×150
Drapeau agenre 90×150
Drapeau agenre 90×150
lgbtqia pride drapeau
lgbtqia pride drapeau
Drapeau LGBT arc-en-ciel HUMAN
Drapeau LGBT arc-en-ciel HUMAN

Crédit image : @rawpixel

Publié le

Le soulèvement de Stonewall 50 ans d’histoire LGBT

Le soulèvement de Stonewall 50 ans d'histoire LGBT

Le soulèvement de Stonewall 50 ans d’histoire LGBT

Le soulèvement de Stonewall 50 ans d’histoire LGBT: il y a 50 ans, un soulèvement a eu lieu au Stonewall Inn à New York. Comme il a été perquisitionné par la police au petit matin, trois nuits de troubles ont suivi, avec des personnes LGBT, longtemps frustrées par la brutalité policière, qui ont finalement riposté.

Les lesbiennes et les femmes trans de couleur faisaient partie des personnes clés impliquées dans l’acte de résistance, notamment Stormé DeLarverie, Sylvia Rivera et Marsha P. Johnson. Cet anniversaire est un rappel du pouvoir de rester unis face à ceux qui cherchent à nous diviser.

Le soulèvement de Stonewall  50 ans d'histoire LGBT


Le soulèvement de Stonewall a eu lieu dans le contexte de mouvements plus larges pour les droits civiques. La Convention constitutionnelle du peuple révolutionnaire de 1970 a été un moment clé au cours duquel des militants du Black Power, des mouvements de libération féministes et homosexuels se sont réunis, ont fait cause commune et ont appris les uns des autres.

Le Gay Liberation Front était la principale organisation issue du soulèvement et de ces mouvements plus larges. Le GLF s’est d’abord formé aux États-Unis et faisait partie des discussions initiales pour créer la première Pride, qui a eu lieu le 28 juin 1970 à New York, un an après les émeutes de Stonewall – alors appelée Christopher Street Day Parade.

Le soulèvement de Stonewall 50 ans d’histoire LGBT

Certains militants britanniques ont été impliqués dans certains de ces moments clés du mouvement américain, et ils sont revenus en Grande-Bretagne pour former un chapitre britannique du Gay Liberation Front, se réunissant pour la première fois à la bibliothèque LSE en octobre 1970, avec le premier UK Gay Pride Rally ayant lieu quelques années plus tard le 1er juillet 1972, à Londres.

Au Royaume-Uni, les actes sexuels entre hommes ont été partiellement dépénalisés en 1967, mais il y a eu une énorme persécution des hommes gays et bi par la suite. La campagne à l’époque était principalement menée par la Homosexual Law Reform Society.

Les années 1970 ont été caractérisées par un militantisme et un soutien radicaux de la base et de la communauté. Il y avait de nombreux groupes dissidents du Gay Liberation Front.  Parmi les autres initiatives communautaires issues des années 1970, citons Gay News (créé en 1972), Switchboard (1974) et la librairie Gay’s the Word (1979).

Le soulèvement de Stonewall 50 ans d’histoire LGBT

La crise du sida a dominé les années 1980 pour la communauté LGBT, attirant l’attention du public pour la première fois en 1981 lorsque la première personne est décédée d’une maladie liée au sida. Un an plus tard, un homme du nom de Terry Higgins était parmi les premières personnes connues à mourir d’une maladie liée au sida au Royaume-Uni : le Terrence Higgins Trust a été créé en son nom.

La prévalence du SIDA était plus élevée aux États-Unis qu’au Royaume-Uni. Mais dans les deux pays, il y avait un réel manque de soutien politique et de service pour les personnes vivant avec le VIH/SIDA, ce qui a conduit à un énorme accent sur l’activisme et le soutien communautaires. Les lesbiennes et femmes bi ont fourni un soutien essentiel aux hommes gais et bi pendant cette période.  Act Up était le principal groupe de campagne axé sur la lutte contre le manque de soutien politique et sanitaire pour les personnes vivant avec le VIH/sida.

La communauté LGBT a été politiquement et socialement stigmatisée tout au long des années 1980, créant le contexte politique hostile qui a permis à l’article 28 d’être adopté comme loi. Cette législation a effectivement empêché les enseignants de parler des relations homosexuelles dans les écoles, les forçant à retourner dans le placard ou à quitter leur travail et à marquer une génération de personnes LGBT

Lutter contre cette discrimination au Royaume-Uni, 20 ans après le soulèvement voila pourqui stonewall est crée

Le 11 septembre 1988, lors d’une réunion tenue dans la maison de Sir Ian McKellen à Limehouse, les objectifs fondamentaux ont été définis dans un document baptisé la deuxième déclaration de Limehouse. La première déclaration de Limehouse, annonçant le lancement du parti social-démocrate, avait été signée dans la maison voisine.

Le 24 mai 1989, le nouveau groupe a envoyé un communiqué de presse à la presse LGBT annonçant la création du groupe Stonewall.

Ces 30 dernières années, nous avons fait une grande différence dans la vie des personnes LGBT dans le monde. Au Royaume-Uni, le mouvement LGBT a obtenu le droit à l’emploi. Droits parentaux. Droits de partenariat. Un âge égal de consentement.

Cinquante ans après le soulèvement, nous avons beaucoup à célébrer, mais il reste aussi beaucoup de travail à faire. Nous ne nous arrêterons pas tant que chacun ne sera pas accepté tel qu’il est – sans exception.

Le soulèvement de Stonewall 50 ans d’histoire LGBT

Publié le

9 stratégies pour le polyamour non oppressif

9 stratégies pour le polyamour non oppressif

9 stratégies pour le polyamour non oppressif

9 stratégies pour le polyamour non oppressif, Le polyamour n’a pas de laissez-passer pour être radical sans une analyse du pouvoir dans nos interactions. Cela ne s’arrête pas à l’ouverture et à la communication avec plusieurs amis, partenaires, amants, etc. Nous devons situer ces relations dans des systèmes de domination plus larges et reconnaître les façons dont sortir et engager des personnes (multiples ou non) peut faire du mal. au sein de ces systèmes. Nos politiques intimes sont souvent les plus profondément enracinées ; c’est un travail difficile à faire. Mais je pensais lancer la conversation en déstabilisant le poly comme une chose “plus radicale que toi”. À cette fin,

1. Ne traitez pas vos partenaires comme s’ils étaient moins ou plus l’un que l’autre sur la base de divisions super hiérarchiques. La numérotation et le classement ne créent pas de relations homosexuelles résistantes ; l’ouverture et la compassion le font. Vos partenaires secondaires ne sont pas des personnes secondaires – ce ne sont tout simplement pas les personnes auxquelles vous pourriez consacrer le plus de temps ou d’énergie d’une manière particulière.

2. Évitez de créer des situations dans lesquelles vos partenaires se disputent vos affections, comme si vous étiez une denrée capitaliste rare. Cela est particulièrement vrai si vous avez une position de pouvoir sur la plupart de vos partenaires. Comme si vous êtes un homme de centre et que vous sortez principalement avec des femmes. Ou si vous êtes une personne blanche et que tous vos partenaires sont POC, auquel cas vous devriez vous interroger sur la façon dont votre corps a tous ces héritages coloniaux de privilège de beauté qui lui sont attachés. Vos partenaires n’ont pas de “chance” parce que vous sortez avec eux – cela va dans les deux sens.

3. Ne revendiquez en aucun cas vos partenaires comme des trophées de justice sociale. Vos dates ont des noms, vous n’avez donc pas besoin de les présenter comme [personne marginalisée XYZ]. Vous n’obtenez pas de points alliés de cette façon.

Avant de continuer, nous devons comprendre deux concepts très importants qui nous aideront à nous rapprocher de la définition de l’asexualité :

4. N’oubliez pas que le polyamour ne vous rend pas radical tout seul, quelle que soit la direction dans laquelle votre désir est orienté. Nous avons tous ces préférences basées sur la race, la classe, les capacités, le sexe, etc. qui nécessitent un travail et un questionnement approfondis. Sortir avec 5 personnes blanches cisgenres à la fois n’est pas nécessairement un acte radical.

5. Évitez la théorie de la datation du « je dois tous les attraper ». Le fait d’être super non consensuel et de refuser les privilèges ne fait pas des communautés saines. Ni refuser d’être en communauté avec des gens s’il n’y a pas de possibilité que vous puissiez sortir avec eux ou les baiser.

6. Ne surveillez pas la monogamie des autres ou d’autres structures relationnelles. Vous pouvez faire votre truc, mais tout le monde a aussi sa propre situation, souvent influencée par la classe, les capacités, le temps libre et les idées racialisées de la saloperie – tout cela peut limiter l’accès de quelqu’un à la non-monogamie. Tout le monde ne veut pas ou ne peut pas baiser/sortir avec plusieurs personnes.

7. Gardez à l’esprit que « poly » n’est pas une catégorie d’oppression en soi. Ce n’est pas un monde monogame-suprémaciste. Il existe des privilèges matériels qui soutiennent votre accès à la possibilité de non-monogamie, c’est-à-dire le fait que vous êtes capable de faire ce choix.

8. Reconnaissez que vos relations non romantiques et non sexuelles sont également réelles et valides ! Gardez votre compréhension de l’amour large et politique en conséquence. D’autres personnes n’ont peut-être pas besoin ou ne veulent pas d’autant d’amants que vous, car elles sont engagées dans différentes variétés de relations.

9. Enfin, rappelez-vous que le polyamour n’est pas un concept nouveau ou avant-gardiste inventé dans le monde occidental. C’est une idée millénaire d’avoir et de valoriser des relations multiples. Evitons de perpétuer cet effacement culturel.


Publié le

Rebel Wilson : l’actrice fait son coming-out et dévoile une adorable photo de sa compagne

Rebel Wilson a trouvé l’amour dans les bras d’une femme comme elle l’a annoncé ce jeudi 9 juin.

L’actrice de la comédie culte « Pitch Perfect », Rebel Wilson vient de faire une grande annonce sur les réseaux sociaux ce jeudi 9 juin. La comédienne a révélé l’identité de la personne qui partage sa vie depuis plusieurs mois à travers un nouveau post Instagram et en a profité pour faire son coming-out. « Je pensais que je cherchais un prince Disney. Mais peut-être que ce dont j’avais vraiment besoin pendant tout ce temps, c’était d’une princesse Disney. #loveislove », a-t-elle écrit en légende sous un adorable cliché d’elle aux côtés de sa compagne Ramona Agruma. L’actrice de 42 ans avait déjà révélé être à nouveau en couple dans le podcast « U Up ? », il y a un mois. Elle avait alors confié « être heureuse dans une relation » sans en dire plus sur l’identité de sa partenaire. Interrogée sur leur rencontre, elle avait avoué : « C’était un coup monté par un ami. Il nous connaissait tous les deux depuis au moins cinq ans chacun et il m’a dit : ” Oui, je pense que vous vous entendriez bien tous les deux.” Et puis nous l’avons fait ! »

Une belle annonce

Si l’actrice qui avait présenté la cérémonie des BAFTA’s en mars dernier semble épanouie aux côtés de sa nouvelle compagne, qui est à la tête de sa propre…

Publié le

Des accessoires LGBT originaux

Des accessoires LGBT originaux: s’habiller avec des couleurs qui représentent la communauté Lgbt c’est bien, mais être originale et se démarquer est encore mieux !

Que vous soyez plutôt introverti ou extraverti, c’est accessoire et décoration LGBT seront trouvées leurs places avec vous. Nous dénichons sans arrêt de nouveaux articles tous plus colorent les uns où les autres et filtrent la qualité pour que rien ne soit laisse au hasard.

HARNAIS ET LAISSE ARC-EN-CIEL POUR CHIEN

Pour commencer nous vous prensenton le Harnais et la laisse arc-en-ciel pour chien! Pour que touts vos balade soient agauillé !

LES MONTRES LGBT ARC-EN-CIEL

En matière de montres, il n’y a pas un style qui convient à tout le monde. Les montres sont de toutes formes et tailles avec différentes caractéristiques, alors quelle est la meilleure façon pour vous de trouver la montre parfaite ? Cette réponse peut dépendre de votre personnalité et de votre style de vie. Au lieu de vous imposer un certain moule ou style, laissez-vous tenter par les montres aux couleurs de l’arc-en-ciel. Une montre peut vraiment faire ressortir une tenue ! Au lieu de vous en tenir à des basiques comme des bracelets noirs ou marron, pourquoi ne pas essayer quelque chose de plus audacieux ? Ou optez pour des couleurs vives comme le vert ou le rouge ? Peu importe comment vous les habillez, votre montre aux couleurs de l’arc-en-ciel se démarquera toujours de la foule.

drapeau lgbt

LES SACS LGBT

Il existe de nombreux types de sacs différents pour la communauté LBGT, et chacun a sa propre utilisation unique. Certains de ces sacs sont spécifiquement conçus pour être utilisés par la communauté LBGT, tandis que d’autres sont d’utilisation plus générale et peuvent être utilisés par n’importe qui.

Les raisons pour lesquelles les gens choisissent d’utiliser ces types de sacs varient. Certaines personnes les utilisent pour leur côté élégant et cool, d’autres pour l’aspect pratique de pouvoir transporter leurs objets de manière sûre et discrète, et d’autres pour le confort et la commodité de pouvoir transporter tout ce dont ils ont besoin avec eux sans se sentir alourdis. .

Passons aux décorations

Il est important de décorer sa maison avec les bons accessoires. Cela peut être fait en achetant les accessoires, en les décorant vous-même ou en engageant quelqu’un d’autre pour le faire pour vous. Il est important de choisir les accessoires qui correspondront le mieux au style et au thème de la maison.

La boutique LGBT propose de nombreux objets déco tous plus colorés les uns que les autres. Des drapeaux arc-en-ciel aux t-shirts Pride, il y en a pour tous les goûts dans ce magasin. Les propriétaires du magasin soutiennent toutes sortes de styles de vie et veulent s’assurer que tous les clients se sentent à l’aise de parcourir leur vaste sélection. Ils comprennent que tout le monde ne se sent pas à l’aise pour faire du shopping dans un magasin de vêtements LGBT traditionnels, ils se sont donc donné pour mission de répondre spécifiquement aux besoins et aux intérêts des personnes LGBT.

Des accessoires LGBT originaux

LES LAMPES ARC-EN-CIEL

RETOUR D’UNE CLIENTE !

Ce que j’ai aimé dans la boutique LGBT, c’est que chaque objet de décoration, Vêtements était plus coloré que l’autre. Même s’il existe de nombreux magasins qui vendent des articles de décoration, peu font un effort conscient pour plaire à tout le monde. Dans la boutique LGBT, chaque objet est différent et chacun est plus coloré que les autres. La boutique vend une grande variété d’articles, notamment des autocollants muraux, des aimants, des porte-clés et même des t-shirts. J’ai aimé qu’il y ait une grande variété d’articles, car cela montrait que la boutique incluait une grande variété de personnes.



LES DRAPEAUX LGBT , LGBTQIA

Cette guirlande de drapeau LGBT est parfaite pour toute célébration de fierté ou LGBTQ ! Il comporte un drapeau arc-en-ciel lumineux avec couleurs. Cet accessoire amusant et festif peut être utilisé pour décorer les maisons, les bureaux, les voitures et bien plus encore ! Ou alors vous pouvez vous laisser tenter par les drapeaux à mains plus petit mais tout aussi fun !

drapeaux lgbt a main
Publié le

Mouvement LGBT

Mouvement LGBT

Mouvement LGBT

Les débuts du Mouvement LGBT

Premier mouvement homosexuel

Mouvement LGBT, Dans la seconde moitié du XIXe siècle, la sodomie était considérée comme un crime dans la plupart des pays occidentaux et leurs colonies, elle n’était dépénalisée que dans les pays qui avaient suivi l’exemple du code pénal français, qui n’avait considéré comme crimes que les comportements qui nuisaient à un tiers. , en Europe ces exceptions s’ajoutaient à la France, l’Espagne, la Belgique, le Luxembourg, les Pays-Bas, le Portugal, l’Italie et la Bavière (avant la formation de l’empire allemand), et en Amérique le Brésil, le Mexique, le Guatemala et l’Argentine. Dans le reste des pays, les homosexuels ont été condamnés à des peines de prison, généralement entre 5 et 10 ans, pouvant aller jusqu’à la réclusion à perpétuité, voire la peine de mort. Cette situation fait que dans le dernier tiers du siècle commencent à émerger des initiatives appelant à la dépénalisation là où l’homosexualité est encore condamnée. Ce furent d’abord des actions individuelles des premiers militants comme celles de Heinrich Hössli (1784-1864),[1] Karl Heinrich Ulrichs (1825-1895)  ou Károly Mária Kertbeny (1824-1882). 

Mouvement LGBT

Avec la fin du siècle en Allemagne, des associations ont commencé à s’organiser dans le but d’obtenir la dépénalisation des pratiques homosexuelles masculines qui prendraient naissance pendant la République de Weimar, le mouvement le plus actif pour les droits des homosexuels dans le monde. En 1897, le Comité scientifique humanitaire (Wissenschaftlich-humanitäres Komitee, WhK) est créé à Berlin pour lutter contre l’article 175 du code pénal et la reconnaissance sociale des homosexuels et des transsexuels, devenant ainsi la première organisation publique de défense des droits de l’homme. gay dans le monde [4]Le Comité scientifique humanitaire a réussi à recueillir quelque 5 000 signatures de citoyens notables demandant l’élimination de l’article 175 et a porté la pétition au Reichstag en 1898, mais elle n’a pas été admise car elle n’était soutenue que par la minorité du Parti social-démocrate. [5]

Au Royaume-Uni, où la pression policière est plus forte, un petit groupe d’activistes clandestins émerge également, comme Edward Carpenter (1844-1929) ou les membres de l’ordre Chaeronea.

L’un des co-fondateurs du comité, le Dr Magnus Hirschfeld, a également fondé et dirigé l’Institut für Sexualwissenschaft (Institut de recherche sexuelle). L’objectif de cette institution était la recherche sexologique, dans tous ses aspects, y compris l’homosexualité, et elle s’est démarquée pour être une pionnière mondiale dans la promotion de conférences internationales sur l’étude de la sexualité, l’organisation de la Ligue mondiale pour la réforme sexuelle et la diffusion de ce qu’ils appelaient « la réforme sexuelle ». “, revendiquant les droits civiques et l’acceptation sociale des homosexuels et des transsexuels. [4]

En 1903, une autre organisation gay de premier plan a été créée, la Gemeinschaft der Eigenen (Communauté des siens), fondée par Adolf Brand avec Benedict Friedlaender et Wilhelm Jansen, dont l’idéal était l’amour homosexuel entre hommes virils et la pédophilie selon le modèle grec. [4] Ses membres étaient intellectuellement proches des idées de Gustav Wyneken sur l’éros pédagogique et défendaient la masculinité des homosexuels. [6]Ils rejetaient frontalement les théories médicales de l’époque sur l’homosexualité, comme la théorie des stades sexuels intermédiaires de Magnus Hirschfeld et du Comité Scientifique-Humanitaire, estimant qu’elles propageaient le stéréotype de l’homosexuel efféminé ; Pour cette raison, ils sont fréquemment entrés dans la polémique, bien qu’ils aient également collaboré brièvement avec eux dans les années 1920 pour lutter contre l’article 175. La Gemeinschaft der Eigenen , en plus de la lutte politique, a organisé toutes sortes d’activités culturelles et de plein air pour les gays, et ils publièrent Der Eigene (The Own) le premier magazine homosexuel régulier au monde (1896) (avant que Karl Heinrich Ulrichs n’ait déjà publié en 1870 le magazine Urnings , dont un seul numéro fut publié).[7] Des romans et des livres de toutes sortes sont apparus. 

D’autres organisations dissidentes ont surgi avec l’organisation de Hirschfeld. Hans Kahnert a fondé l’Association allemande d’amitié dans les années 1920 pour former des liens de camaraderie entre homosexuels allemands. Un centre a été ouvert à Berlin avec des réunions hebdomadaires et la publication d’un bulletin hebdomadaire appelé Die Freundschaft (Amitié). [4] En 1921, l’association a lancé un appel à l’action pour que les homosexuels allemands participent à la réforme juridique :

La sphère culturelle reflète également ce climat vindicatif. La liberté de la presse qui existait sous la République de Weimar a facilité l’émergence d’un grand nombre de publications sur l’homosexualité. Trente journaux, magazines et bulletins différents ciblant les homosexuels ont été publiés pendant l’entre-deux-guerres. [4] En 1919, le premier de plusieurs films sur le thème homosexuel a été réalisé en Allemagne, Anders als die Andern (différent des autres), avec Conrad Veidt, qui raconte l’histoire d’un homosexuel victime de chantage, qui demande désespérément de l’aide d’un médecin célèbre (joué par Magnus Hirschfeld lui-même) qui finit par se suicider à cause de la pression sociale. [10] Et en 1921, le groupe de théâtre homosexuel a été fondéThéâtre des Éros . Même en 1920, le premier hymne homosexuel Das lila Lied (la chanson violette) a été composé. 

En 1929, le Comité scientifique humanitaire, avec le soutien des autres organisations homosexuelles, réussit à ramener la dépénalisation au Reichstag, obtenant qu’une commission parlementaire traite d’un projet de loi visant à supprimer l’article 175. Tous les délégués des partis politiques allemands, y compris le Parti communiste d’Allemagne, à la seule exception du parti nazi, a voté en faveur du retrait de l’article 175 lors du vote en commission et de sa présentation à la plénière, lorsque l’effondrement de la bourse de New York, la crise financière qu’il a provoquée et les conditions d’annexion de l’Autriche mettent fin au nouveau projet de loi, et le climat de tolérance disparaîtra complètement avec l’accession au pouvoir du régime nazi en 1933. 

mouvement homophile

Template:AP Le mouvement homosexuel qui a émergé après la Seconde Guerre mondiale, environ entre 1945 et la fin des années 1960, s’appelait le mouvement homophile ( amour), a été adopté par les groupes de cette époque comme une alternative au mot homosexuel, pour souligner l’amour au lieu du sexe, et de s’éloigner de l’image négative et stéréotypée de l’homosexuel sexuellement promiscuité. Le mot a été créé par Karl-Günther Heimsoth dans sa thèse de doctorat de 1924, Hétéro et homophile .

Ils voulaient faire accepter les homosexuels et en faire des membres respectables de la société par deux moyens : la diffusion des connaissances scientifiques sur l’homosexualité, qui dissiperait les mythes négatifs, et le débat pour tenter de convaincre la majorité de la société que, malgré les différences qui étaient réduits à la sphère privée, les homosexuels étaient des gens normaux et honnêtes. [14]Ces groupes sont considérés comme politiquement modérés et prudents par rapport aux mouvements LGBT précédents et suivants. Il y avait quelques exceptions plus radicales comme le communiste nord-américain Harry Hay. Cependant, peu étaient prêts à sortir du placard, car ils risquaient l’emprisonnement dans la plupart des pays occidentaux et l’homophobie était endémique dans l’opinion publique à l’époque.

Au cours de cette période, plusieurs organisations homophiles se sont formées dans divers pays d’Europe et d’Amérique telles que le COC néerlandais, le Forbundet danois af 1948 et l’Organisation mondiale homosexuelle internationale ; la North American Mattachine Society et Daughters of Bilitis; et l’English Homosexual Law Reform Society et Campaign for Homosexual Equality.

L’une des principales tâches menées par les groupes homophiles était de publier des magazines qui diffusaient des connaissances scientifiques sur l’homosexualité et traitaient le sujet d’un point de vue positif, parmi ces publications Der Kreis , Arcadie et ONE, Inc.

Le terme homophile est tombé en désuétude avec le déclin du mouvement et de ses organisations avec la montée du mouvement de libération gay à partir de 1969.

Mouvement de libération LGBT

Les émeutes de Stonewall à Greenwich Village pour protester contre le harcèlement policier de la communauté gay de New York ont ​​marqué un tournant dans la lutte pour les droits civils des homosexuels du monde entier. Ils se sont déchaînés le 28 juin 1969 en réaction à une descente de police dans le bar gay, le Stonewall Inn, se propageant dans les rues environnantes pendant trois jours. C’était la première fois que la communauté homosexuelle affrontait avec force les forces de police, et elles provoquaient une grande agitation dans la communauté, servant de ciment aux petites organisations homophiles qui fonctionnaient jusque-là. 

Quelques semaines plus tard, le Gay Liberation Front (GLF) est fondé à New York. Le choix de son nom s’explique par sa proximité idéologique avec les luttes anti-impérialistes au Vietnam et en Algérie. À la fin de l’année, le GLF avait déjà des groupes dans les villes et les universités du pays, et bien qu’il ait eu une existence éphémère, il a rapidement été remplacé par des groupes plus stables tels que la Gay Activists Alliance. Des organisations similaires ont rapidement vu le jour au Canada, en France, au Royaume-Uni, en Belgique, aux Pays-Bas, au Mexique, en Argentine, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Et il n’a pas fallu longtemps pour que d’autres groupes apparaissent avec les mêmes objectifs dans la plupart des pays du monde. Des organisations similaires ont rapidement vu le jour au Canada, en France, au Royaume-Uni, en Belgique, aux Pays-Bas, au Mexique, en Argentine, en Australie et en Nouvelle-Zélande. 

Et il n’a pas fallu longtemps pour que d’autres groupes apparaissent avec les mêmes objectifs dans la plupart des pays du monde. Des organisations similaires ont rapidement vu le jour au Canada, en France, au Royaume-Uni, en Belgique, aux Pays-Bas, au Mexique, en Argentine, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Et il n’a pas fallu longtemps pour que d’autres groupes apparaissent avec les mêmes objectifs dans la plupart des pays du monde.

Pour commémorer le premier anniversaire de l’émeute de Stonewall, la GLF a organisé une manifestation pacifique de Greenwich Village à Central Park, en présence de 5 000 à 10 000 hommes et femmes. Depuis lors jusqu’à aujourd’hui, la plupart des festivités de la Gay Pride sont célébrées autour de cette date, définie par D’Emilio comme “la chute d’une fourche entendue dans le monde entier”.

Le succès et les conséquences des émeutes de Stonewall sont en grande partie dus au changement de mentalité général qui s’était produit dans la société dans les années 1960, favorisé par la révolution sexuelle, le mouvement féministe et la lutte pour les droits civiques des minorités raciales. Stonewall représente un tournant dans l’organisation des collectifs et l’interconnexion de la sous-culture gay, modifiant radicalement son programme politique. Alors que les militants des générations précédentes s’étaient principalement battus pour une plus grande acceptation, les générations qui suivront Stonewall exigeront une pleine reconnaissance sociale, l’intégration et l’égalité des droits.

Dans la majeure partie de l’Europe et de l’Amérique, la dépénalisation de l’homosexualité a été réalisée, non sans difficultés puisque dans des pays démocratiques comme les États-Unis, ce devait être la Cour suprême qui a abrogé les lois sur la sodomie qui persistaient en 2003. la fin du 20e siècle et le début du 21e siècle, en plus de lutter pour la dépénalisation des pratiques homosexuelles dans le reste du monde, ont été d’obtenir la reconnaissance des unions civiles et du mariage homosexuel pour assimiler les droits des couples homosexuels à ceux du reste des citoyens dans des matières aussi courantes que l’héritage, l’accès à la sécurité sociale du partenaire, les avantages fiscaux, etc.

Le premier État au monde à légaliser les mariages homosexuels a été les Pays-Bas en 2001, le premier mariage ayant eu lieu à l’hôtel de ville d’Amsterdam le 1er avril de la même année.

Les Pays-Bas ont été suivis dans la reconnaissance des mariages homosexuels par la Belgique (2003), l’Espagne (2005), le Canada (2005), l’Afrique du Sud (2006), la Norvège (2009), la Suède (2009) et le Portugal (2010). En plus de six États aux États-Unis, Buenos Aires (Argentine) et Mexico (Mexique).

En outre, de nombreux États européens et américains ont adopté des lois autorisant les unions civiles pour les couples homosexuels, avec des degrés divers de similitude avec les unions conjugales.

Mouvement LGBT

Publié le

Un guide de la communauté LGBT de Barcelone

Un guide de la communauté LGBT de Barcelone

Un guide de la communauté LGBT de Barcelone

Une ville diversifiée

Un guide de la communauté LGBT de Barcelone : Bien que l’Espagne soit généralement un pays catholique où de nombreuses personnes s’accrochent encore aux traditions, Barcelone est devenue un choix privilégié pour les touristes et résidents gays au cours des dernières décennies. Après la mort de Franco en 1975, un changement radical a eu lieu dans la société espagnole. Avec ses origines à Madrid, un grand mouvement appelé “La Movida” a commencé dans de nombreuses villes d’Espagne. Le mouvement concernait la liberté d’expression et l’expérimentation de «tabous», ce qui a contribué à créer une communauté gay croissante à travers le pays. Bien que la scène gay de Barcelone soit encore plus masculine, il existe aujourd’hui de nombreux bars et clubs lesbiens. Bienvenue dans la ville de la diversité !

Un guide de la communauté LGBT de Barcelone

Quartiers gay populaires à Barcelone

extension

Le cœur de la scène gay de Barcelone se situe dans l’immense quartier de l’Eixample, également appelé  Gayxample ou Gaixample en raison de ses innombrables bars LGBT . Les rues autour de la Carrer de Casanova, au-dessus de la Gran Via de les Corts Catalanes, regorgent de fantastiques lieux de rencontre gay, de restaurants élégants, de boutiques branchées, de sex-shops, de discothèques et de saunas gays. La zone avec les bars et les clubs les plus branchés est située près de la Carrer de la Diputació et de la Carrer d’Aragó. Parmi les bars les plus populaires du quartier de l’Eixample, citons le  Punto BCN Café , l’Atame  et  le Moeem Bar.

Si après quelques verres dans les bars vous n’êtes pas prêt à rentrer chez vous, le club gay le plus célèbre de Barcelone n’est pas loin et aussi dans l’Eixample. Le jeudi, le club est connu sous le nom d’Aire Club et le week-end, il s’appelle l’  Arena Classic . Préparez-vous à une nuit amusante de danseurs go-go et de cage, de boissons abordables et de pièces sombres. Une autre bonne option près de l’Arena et de la Plaça de la Universitat est  le club Metro , l’un des meilleurs clubs gay de Barcelone avec de multiples pistes de danse, des salles sombres et des spectacles exceptionnels.

Merci

Autrefois un village à part entière, Gràcia est aujourd’hui connu comme l’un des quartiers les plus branchés de la ville. Il y a de nombreux bars, cafés et restaurants sympas ici. Il n’est donc pas surprenant que ce quartier abrite également de nombreux lieux de rencontre LGBT. Le New Chaps Gay Bar sur  Avinguda Diagonal est fortement recommandé pour déguster une bière dans une atmosphère détendue et être servi par un personnel amical et attentionné. Si vous remontez la rue vers la Plaça del Sol, vous trouverez le Café Tenderete qui propose ses propres créations de cocktails et de délicieuses tapas végétaliennes.

Le Raval

Peu de gens savent que le premier bar lesbien de Barcelone (La Sal) était situé dans les rues sinueuses du quartier du Raval sur la Carrer de la Riereta. Ces jours-ci, le quartier gagne en popularité auprès de la communauté LGBT et abrite certains des meilleurs points chauds gays et lesbiens comme  La Casa de la Pradera , un bar populaire où vous obtenez un tapa gratuit avec chaque boisson, et le  Pervert Club  dans le on rencontre généralement beaucoup de jeunes passant une soirée entre amis à écouter de la musique électronique.

activités quotidiennes

Un guide de la communauté LGBT de Barcelone

Vibrations de brin

Il y a aussi beaucoup à faire à Barcelone pendant la journée et avec le climat chaud de l’Espagne et les longues journées ensoleillées, la plage est toujours une bonne idée. Certaines des plages de Barcelone sont appréciées de la communauté gay. Par exemple Platja de Sant Sebastià , une plage de vêtements facultatifs située au bout de la Barceloneta et juste à côté du célèbre hôtel W. Platja de la Mar Bella est une autre plage populaire auprès des communautés gay et naturiste. Ces plages sont parfaites pour se détendre pendant les chaudes journées d’été à Barcelone. Qu’est-ce que tu attends?!

Sitges

À seulement 35 km au sud-ouest de Barcelone se trouve la station balnéaire gay la plus populaire d’Espagne : Sitges. La belle ville côtière est une destination populaire pour les touristes gays en raison de son grand choix de clubs et de bars gays. La communauté LGBT de Sitges joue un rôle de premier plan dans les célébrations sauvages du carnaval  de février . Mais bien sûr, la belle ville mérite également une visite pendant la saison estivale.

événements et fêtes

Fierté Barcelone

L’une des plus grandes célébrations de la gay pride en Europe se tient à Barcelone chaque été depuis 2008 : Pride Barcelona . Pendant toute une semaine, la ville célèbre un événement à la fois protestant et festif, renforçant l’engagement fort de Barcelone dans la lutte pour les droits et la liberté de la communauté LGBT. Le défilé principal de cette année a lieu le samedi 30 juin et est le point culminant de la semaine. Regardez cette  vidéo  pour avoir une idée de ce à quoi vous attendre – c’est une extravagance LGBT avec une différence que vous ne voudrez pas manquer !

Fête des circuits

Barcelone abrite certaines des plus grandes soirées gay du monde et l’événement estival de clubbing gay le plus célèbre est le  Circuit Festival . Avec plus de 15 soirées, 40 DJs et des dizaines de milliers de personnes, il ne faut pas manquer à tout prix le festival Circuit de 11 jours. Chaque année, les organisateurs organisent une  journée parc aquatique où vous pouvez vous rendre au parc aquatique Illa Fantasia à Vilassar de Dalt, un village au nord de Barcelone pour y poursuivre les célébrations tout en profitant du soleil, des toboggans aquatiques et de plus de musique et de spectacles. Pour beaucoup, cette journée est le point culminant de tout le festival ! Cette année, le Circuit Festival se déroule du 9 au 19 août.

Le Festival International du Film Gay et Lesbien

Chaque année en octobre, Barcelone accueille le Festival International Gay et Lesbien ( FICGLB ). Les films comprennent des films d’animation, des longs métrages, des courts métrages et des documentaires en compétition dans différentes catégories. Le festival du film promeut la tolérance et le respect de tous les choix sexuels et à seulement 4 € le billet, c’est une aubaine absolue à ne pas manquer !

Panteresports

Le 12e tournoi international multisports annuel pour la communauté LGBT est organisé par le club sportif de Barcelone  Panteres Grogues . Du 14 au 16 septembre, les participants pourront profiter de la saison estivale avec des sports comme le football, le padel, le beach volley, le squash et le yoga. De plus, ils organisent des événements sociaux tels que des dîners de groupe, des brunchs et des after parties pendant la durée du tournoi.

Autres activités phares

Organisée par le groupe Matinée, la  Girlicious Party pour femmes a lieu tous les samedis soirs au Bloc Club. Si vous avez envie d’un dimanche soir animé, vous adorerez les soirées mensuelles comme La Ká à  Sala Plataforma et  Churros con Chocolate  à Sala Apolo !

Dans l’ensemble, Barcelone est une ville diversifiée qui vous divertira et ne vous ennuiera certainement jamais. Maintenant que vous connaissez les meilleurs lieux de rencontre LGBT, n’hésitez pas à réserver votre prochain vol vers la capitale catalane et à louer l’un de nos  appartements situés au centre en plein milieu de l’action  – Barcelone vous attend !